Une faible teneur en carbone du ciment rendue possible avec le CSC

EDMONTON, Alberta, 22 janv. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — L’avenir du ciment à faible teneur en carbone avance à grands pas grâce à une étude de faisabilité unique visant à intégrer le principe du captage et stockage du carbone (CSC) dans l’usine de Lehigh Cement à Edmonton, en Alberta. Reconnaissant le rôle important que joue le CSC à grande échelle dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), Lehigh Cement, l’International CCS Knowledge Centre (Knowledge Centre) et le groupe Mitsubishi Heavy Industries (MHI) avancent dans la conception technique de cette étude de faisabilité du système de captage de carbone de la cimenterie.

Une première dans l’industrie nord-américaine du ciment, l’étude de faisabilité CSC de Lehigh se penche sur la viabilité du captage de 90 à 95 % du dioxyde de carbone (CO2), soit environ 600 000 tonnes de CO2 par an, issues du gaz de combustion de la cimenterie. L’étude est également une première pour chacune de ces organisations d’Amérique du Nord qui s’engagent toutes à œuvrer activement en faveur de la décarbonisation.

L’étude arrive à point nommé alors que le Plan climatique canadien récemment publié indique précisément qu’il développera une stratégie globale de CSC et explorera d’autres possibilités pour aider le Canada à rester compétitif à l’échelle mondiale dans ce secteur en pleine croissance.

Grâce à l’expérience acquise via la conception, la construction, l’exploitation et les améliorations ou modifications subséquentes de l’installation de CSC SaskPower Boundary Dam 3 (site de BD3), le Knowledge Centre, ainsi que le groupe MHI et leurs travaux en collaboration sur l’étude de faisabilité du CSC Shand, continuent d’être à la pointe des processus de captage post-combustion à l’échelle mondiale et voient une opportunité pour le CSC dans les secteurs de la post-combustion.

En raison des similitudes remarquables au niveau des gaz de combustion, l’expertise acquise sur le site de BD3 peut être adaptée au secteur du ciment grâce aux conseils expérimentés du Knowledge Centre. L’étude de faisabilité CSC de Lehigh se penchera sur une conception d’ingénierie qui adapte la technologie de captage du carbone KM CDR ProcessTM en cours de déploiement dans 13 usines commerciales à l’échelle mondiale, détenue par Mitsubishi Heavy Industries Engineering (MHIENG), membre du groupe MHI, dans le but de l’intégrer aux spécifications d’usine et de production de Lehigh, notamment via un système de prétraitement des gaz de combustion et le processus de captage et de compression du carbone.

Avec la hausse de la demande en ciment et en tant que secteur confronté à une nouvelle réduction des émissions, le CSC à grande échelle pourrait bien devenir la solution définitive de réduction de ces GES. L’étude de faisabilité de Lehigh CSC examine la valeur de cette solution pour l’industrie du ciment, en englobant les conceptions d’ingénierie, l’estimation des coûts et une analyse de rentabilité approfondie.

Citations

« Les avancées du CSC à grande échelle sur le ciment sont importantes dans le déploiement plus large d’installations de CSC dans tous les secteurs, afin que nous, en tant que citoyens mondiaux, puissions avoir un impact significatif sur les réductions des émissions dans le monde entier. »
– Beth (Hardy) Valiaho, vice-présidente de la stratégie et des relations avec les parties prenantes de l’International CCS Knowledge Centre

« Le chemin vers un monde neutre en carbone d’ici 2050 passe par la capacité de décarboner les secteurs qui s’y prêtent le plus difficilement. En explorant et en débloquant des moyens d’étendre notre technologie éprouvée de captage du carbone vers de nouveaux marchés et de nouvelles applications, nous pouvons relever le défi de front. »
– Yoshihiro Shiraiwa, président-directeur général de Mitsubishi Heavy Industries America

« Cette étude de faisabilité du CSC est essentielle pour comprendre comment notre industrie peut continuer à répondre aux demandes croissantes de production tout en atteignant des objectifs climatiques tout aussi importants. Nous sommes fiers d’être en position de mener un changement mondial avec une technologie propre cruciale dans notre secteur »
– Joerg Nixdorf, président de la région Canada de Lehigh Hanson

FAITS EN BREF ET LIENS RAPIDES

Étude de faisabilité CSC de Lehigh

  • L’étude de faisabilité CSC de Lehigh est menée conjointement par le Knowledge Centre et Lehigh Cement avec une livraison prévue pour l’automne 2021.
  • Les objectifs de l’étude sont de fournir une estimation des coûts de classe 4, de travailler avec un fournisseur de technologie de captage (groupe MHI) pour réaliser une conception d’ingénierie adaptée à l’usine de Lehigh, de gérer le processus et d’engager des tiers, le cas échéant, de mener à bien une étude de rentabilité détaillée et de développer le budget de l’étude d’ingénierie frontale (FEED).
  • Cette initiative a reçu un financement de 1,4 million de dollars de la part de l’agence Emissions Reduction Alberta (ERA) dans le cadre de son programme d’admission de partenariats. Les investissements d’ERA aident les innovateurs à développer et à démontrer des technologies de réduction des émissions de GES qui réduisent les coûts, améliorent la compétitivité et accélèrent la transformation de l’Alberta vers une économie à faible teneur en carbone.

Aperçu des émissions CO2 du ciment

À propos de l’International CCS Knowledge Centre (Knowledge Centre) : ayant pour mission de favoriser la compréhension et le déploiement mondiaux du CSC à grande échelle pour réduire les émissions mondiales de GES, le Knowledge Centre fournit le savoir-faire pour mettre en œuvre des projets de CSC à grande échelle ainsi que l’optimisation du CSC à travers les apprentissages de base à la fois de l’unité de captage et stockage du carbone Boundary Dam 3 entièrement intégrée et de l’étude complète du CSC de deuxième génération, connue sous le nom d’étude de faisabilité du CSC Shand. Opérant depuis 2016 sous la direction d’un comité indépendant, le Knowledge Centre a été créé par BHP et SaskPower. Pour de plus amples informations : https://ccsknowledge.com/

À propos du Mitsubishi Heavy Industries Group :
Mitsubishi Heavy Industries (MHI) Group est un leader mondial de l’ingénierie et de la fabrication. Le groupe compte plus de 80 000 employés qui travaillent dans pas moins de 300 entreprises à travers le monde. MHI Group est une force mondiale majeure dans le domaine des systèmes électriques, de l’industrie et des infrastructures, ainsi que dans le secteur de la défense aéronautique et le secteur spatial. Mitsubishi Heavy Industries Engineering (MHIENG), ainsi que Kansai Electric Power Co., Inc. (KEPCO) ont commencé le développement du processus Kansai Mitsubishi Carbon Dioxide Recovery KM CDR ProcessTM, une technologie de captage du carbone post-combustion, en 1990. En novembre 2020, MHIENG a livré le processus KM CDR ProcessTM dans 13 usines commerciales au total, ce qui en fait un leader mondial dans le déploiement des technologies de captage de carbone. Deux autres usines sont actuellement en construction. Pour tout complément d’information : https://www.mhi.com/products/engineering/co2plants.html

À propos de Lehigh Cement & Lehigh Hanson :
Fondée en 1956, Lehigh Cement fait figure d’innovateur, de partenaire et de collaborateur dans l’évolution de l’industrie du ciment et du béton, et soutient l’économie de l’Alberta. Lehigh Cement est une société affiliée de Lehigh Hanson, l’entreprise nord-américaine HeidelbergCement. Pour plus d’informations : https://www.lehighhanson.com.

Lehigh Hanson fait partie d’HeidelbergCement, l’un des plus grands fabricants intégrés de matériaux et de solutions de construction au monde, et occupe des positions de leader sur le marché des agrégats, du ciment et du béton mixte prêt à l’emploi. Environ 54 000 employés sur plus de 3 000 sites dans plus de 50 pays réalisent des performances financières à long terme grâce à l’excellence opérationnelle et à l’ouverture au changement. La responsabilité de l’environnement est au centre des actions. En tant que précurseur sur la voie de la neutralité carbone, HeidelbergCement conçoit des solutions de matériaux pour l’avenir.

À propos d’Emissions Reduction Alberta (ERA) :
Depuis plus de 10 ans, ERA investit les recettes issues du prix du carbone versées par les grands émetteurs finaux pour accélérer le développement et l’adoption de solutions technologiques propres et innovantes. Depuis la création d’ERA en 2009, l’organisme a engagé 616 millions de dollars dans 186 projets d’une valeur de 4,55 milliards de dollars qui contribuent à réduire les GES, à créer des industries compétitives et à mener de nouvelles opportunités commerciales en Alberta. Ces projets devraient permettre des réductions cumulées de 35 millions de tonnes de CO2 d’ici 2030. Pour tout complément d’information : https://eralberta.ca/

CONTACTS POUR LES MÉDIAS

International CCS Knowledge Centre
Jodi Woollam
Head of Communications & Media Relations
[email protected]
T: +1-306-565-5956 / M: +1-306-520-3710
ccsknowledge.com
@CCSKnowledgeMitsubishi Heavy Industries Group
[email protected]

Lehigh Hanson
Jeff Sieg
Director, Corporate Communications
972-653-6011
[email protected]

Une photo accompagnant cette annonce est disponible à l’adresse https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/b4540ab2-8b97-40d5-a10b-4ee2b47697d6